Coutumes et pratiques du salut dans le monde

Changer de pays, c’est aussi découvrir de nouvelles cultures.

Comment ne pas commettre d’impair, par exemple, pour simplement dire « bonjour » ?

Petit tour des différentes pratiques historiques des saluts et de leur évolution :

  • Maintenant oublié, le baise main fût longtemps pratiqué en Europe et en Amérique du Nord ; on l’appelait d’ailleurs « le baise main à la française » !
  • Également oublié, en Angleterre et au Cambodge, on pratiquait la révérence. Elle ressemblait au « salut » du Japon, pour lequel on se penchait légèrement en avant.

D’autres pays en revanche n’avaient pas peur de la promiscuité :

  • Le « baiser russe » consistait à s’embrasser sur la bouche, même entre personnes du même genre ! Cette pratique est oubliée maintenant !
  • En Nouvelle Zélande, ce sont les nez et les fronts qui entrent en contact, et en Alaska, le nez et des lèvres.
  • L’inde et le Népal eux, ont gardé leur célèbre Namasté.

Si vous allez en France aujourd’hui, préparez-vous à pratiquer la « bise » !

Les français ont développé une proximité physique là où des pays comme la Russie qui ont commencé par des saluts très chaleureux sont finalement devenus plus distants.