#10ansSOFIME Relocation – les visages de SOFIME **

2018 : année de la coupe du monde, année de la crue historique de la Seine, année du Chien dans le calendrier chinois mais pour moi et mon équipe, c’est surtout l’année des 10 ans de SOFIME Relocation !
10 ans que l’aventure SOFIME Relocation a commencé et qu’elle continue grâce à vous.10 ans, ce sont des centaines de rencontres, des centaines d’écoles visitées ou d’inscriptions à la sécurité sociale, des dizaines de milliers d’appels ou de mails, des milliers d’appartements visités, au service d’une seule ambition : l’accompagnement à la mobilité de centaines de personnes.
Mais ce sont aussi de belles rencontres, de clients ou de prestataires.Pour célébrer avec vous ce bel évènement, je souhaiterais vous présenter 10 portraits tout au long de l’année. 10 portraits de personnes que nous avons accompagnées ou en qui nous avons confiance pour mener à bien nos missions : 10 personnes qui ont marqué ces 10 années.
Nous publierons l’ensemble des profils sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Linkedin, Instagram.Mais je vous dois aussi un peu de transparence et mettre des visages sur « SOFIME Relocation ». Alors à nous de présenter notre équipe, qui s’est agrandie cette année avec l’arrivée de ma collaboratrice Agathe.

Sophie Girault

 

#10ansSOFIME – **Premier portrait : Sophie et Agathe, les visages de SOFIME Relocation **

L’histoire a commencé en solo pour Sophie, aidée par ses consultantes de confiance à travers toute la France. Mais fin d’année 2017, c’est LA rencontre. Après 10 ans, Agathe rejoint le navire ! Coup de foudre partagé et immédiat (après 10 minutes de discussion téléphonique pour être très précise). Mais qui sont elles ?

Sophie Girault – l’entrepreneure au service de l’homme
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Sophie n’est pas née dans la relocation! Elle est née à Flixecourt dans la Somme et a grandi loin des remous parisiens. Elle étudie dans le Nord puis débarque à Paris ! Ville lumière qu’elle ne quittera plus.
Conseil dans le marketing, puis associée de recherche, pendant plus de 7 ans, dans l’un des principaux cabinet de chasseur de têtes mondial, spécialisé dans le recrutement de cadres dirigeants à l’international, elle décide de démarrer un projet plus personnel: créer une agence de relocation.
Sans lâcher sa vie familiale, un enfant sous chaque bras et un sur le dos, elle démarre cette aventure, profondément animée par l’envie d’accompagner les salariés dans des problématiques plus personnelles.
Sa ténacité fait vite sa légende, ses clients lui sont fidèles. La diversité des profils la passionne. Elle grandit  chaque année mais souhaite garder au centre de ce projet sa ligne directrice, la dimension humaine. Elle l’applique dans chacune de ses missions ainsi que dans le contact avec ses clients et ses collaborateurs, multipliant ainsi clients, missions, contacts et partenaires.
Pour enrichir et faire grandir l’agence, elle fait confiance à Agathe Estour fin 2017.
Son petit + : sa mémoire d’éléphant, elle pourra vous donner l’adresse d’un client logé il y a 4 ans, désigner un immeuble où elle a visité un appartement il y a huit ans et reloger deux fois un même client après deux expatriations…

Agathe Estour – le couteau suisse
Avant ce fameux coup de fil du 10 octobre 2017 et sa rencontre avec Sophie, Agathe était loin d’imaginer ce qu’allait être son quotidien en 2018.
Mais les changements de vie, elle connait : déjà 5 déménagements à son actif avant son Bac qu’elle passe à Valence, puis ses études à Lyon, Lille, Londres et enfin Paris où elle est diplômée d’école de commerce en 2014. Elle démarre sa carrière en alternance dans le contrôle de gestion à Paris pendant 3 ans, puis s’envole à Bornéo. Elle arrive à Kota Kinabalu début 2015, sous les cocotiers, comme responsable du contrôle financier sur le chantier naval des sous-marins malaisiens. Peu banal, elle découvre une nouvelle culture, teste sa capacité d’adaptation et découvre les problématiques parfois mal connues de l’expatriation. Elle rentrera après 2 ans, changée, et persuadée que la finance ne lui suffit plus.
L’appel de la relocation répond à son envie d’exercer un métier plus au contact des gens, concret et riche de rencontres, mais c’est sa rencontre avec Sophie qui sera déterminante.
Son petit + : une main de fer dans un gant de velours : toute en douceur, elle ne lâche rien tant qu’elle n’est pas satisfaite du résultat, quitte à sortir des sentiers battus.

Leur point commun : un amour indéfectible pour le chocolat et leur travail (on ne vous dira pas quel est le favori… ;).
Leurs différences : en faire leur force.

Suivez tous les profils sur : , Twitter, Linkedin, Instagram !